La municipalité soutient le réexamen de la notion de commerces de première nécéssité.

« Toutes les acualités

La municipalité soutient le réexamen de la notion de commerces de première nécéssité.

Imprimer le contenu
AMF

 "Consciente qu’un arrêté municipal d’autorisation d’ouverture des commerces non alimentaires, non essentiels, n’a aucune valeur juridique, l’Association des Maires de France interpelle le Gouvernement pour qu’il revoit rapidement la notion de commerce de première nécessité et l’élargisse aux autres commerces dans le respect des protocoles sanitaires. Les élus de Blain sont solidaires de cette action nationale et sont aux côtés de tous les commerçants de la commune pour les accompagner pendant cette période de confinement."

Jean-Michel BUF

Maire de Blain

Conseiller Régional des Pays de la Loire